7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 forêts verticales à habiter

S'étonner Par Camille Legrande 10 février 2017

Xpxkpr4vt0yisr6fh7nk

Ces deux tours à Nanjing produiront 60 kg d'oxygène pur par jour

Stefano Boeri
1 2 3 4 5 6 7

Depuis Assurancetourix, on aime bien habiter dans les arbres… Et si on laissait les arbres habiter chez nous ? 

Il y a de moins en moins de forêts sur terre, alors Laissons-les pousser dans les airs ! C’est le pari complètement fou, mais réalisable, lancé par l’architecte italien Stefano Boeri. Ce théoricien des forêts verticales a déjà commencé à bâtir des tours végétales. Sa dernière plantation est en train de pousser en Chine, à Nanjing, pour une livraison prévue en 2018. Et il n’est pas le seul à planter des racines dans le ciel… 

1 Gratte-ciel sylvestres à Nanjing

N7fvvjqvi1ht2fmcfmxq
Stefano Boeri

1100 arbres (certains feront 9 mètres de haut), 2500 arbustes, 23 espèces locales différentes et un bar sur le toit de la plus haute tour : les Nanjing Towers sont la prochaine réalisation de Stefano Boeri. Le gratte ciel de 199 mètres abritera surtout des bureaux mais aussi un musée et une école d’architecture écolo. La tour de 107 mètres un hôtel Hyatt de 247 chambres et une piscine sur le toit. 

L’ensemble pourra absorber 25 tonnes de CO2 par an. C’est toujours ça de pris dans l’unes des villes les plus polluées de Chine. 

2 Le Bosco verticale, prototype des forêts dans le ciel

C’est à Milan  qu’on peut admirer la première forêt verticale, sur la Piazza Gae Aulenti dans le quartier de Porta Nuova.  Les deux tours changent d’apparence suivant les saisons. Le top, c’est au printemps quand les pruniers, cerisiers et pommiers fleurissent... Mais il y aussi sur ces tours des chênes verts, des noisetiers de Turquie, des hêtres, des frênes et des oliviers. Ici, tout est écolo, même les pesticides. Pour lutter contre les pucerons, on a lâché plus de 1.200 coccinelles sur les tours au mois de mai. Quant à l’entretien des arbres, ce sont des alpino-botanistes qui s’en chargent. Les heureux riverains sylvestres n’ont rien à faire.

Le concept a reçu, en  2014, le prestigieux  International Highrise Award (IHP) en  2014  du gratte ciel le plus innovant. 

3 Forest City : une ville utopique ?

Bflr6cb23ztw66xictmm
Stefano Boeri

Shijiazhuang détient un triste record. Cette agglomération de dix millions d’habitants dans le Nord-Est de la Chine est considérée comme la plus polluée du pays. Une réputation qui pourrait prendre fin si on laissait Stefano Boeri se charger de l’aménagement urbain.

Cette ville verte dans la ville noire pourrait abriter 100.000 habitants répartis dans des immeubles garnis d’arbres. Les déplacements se feraient en grande partie par téléférique et le résultat promet d’être carrément féérique. D’accord, c’est juste un rêve...

4 La spirale de Taipei

Acsvepf2p7cfmwaqztuj
VINCENT CALLEBAUT ARCHITECTURES

Stefano Boeri n’est pas le seul architecte à rêver, et surtout à ériger, des forêts verticales. Mention spéciale à l’architecte belge Vincent Callebaut qui conçoit de fantasmagoriques villes flottantes en forme de nénuphar pour les réfugiés climatiques et qui achève cette année une splendide tour forestière torsadée à Taipei, la capitale de Taiwan avec un grand jardin ouvert au public perché au dernier étage. Agora garden est en forme de double hélice d’ADN. Vingt étages s’enroulent autour d’un axe central et captent la pluie et la lumière. « La géométrie spiralée nous permet d’avoir une cascade de jardins suspendus à ciel ouvert », résume poétiquement Vincent Caillebaut dans cette vidéo

5 Paris en bois & bambou, le projet fou de Vincent Callebaut

Les villes contemporaines ont un corps de béton et d’acier, des gros pourvoyeur de carbones lors de la production. Une hérésie pour l’architecte Vincent Callebaut qui a le projet fou de couvrir Paris de tours en bois et en bambou : « Deux matériaux qui stockent le CO2 pendant leur processus de croissance », explique-t-il dans la vidéo ci-dessus. Paris serait alors transformé en forêt amazonienne, plantée d’arbres habités.

Le projet de Paris smart city 2050 est très précis, depui un « Central Park piézo-électrique et spiralé à la verticale aux bio-façades d’algues vertes » à Montparnasse jusqu'aux  tours maraîchères « thermodynamiques avec balcons potagers » dans le XIIIe , ça va nous changer du plan plan Haussmannien comme des projets cauchemardesques de Le Corbusier...

6 Un paquebot feuillu sur le périf

Ebdfygcrjpony5dn5vnx
oxoarch

En attendant que Paris se transforme en forêt, un bois joli va bientôt survoler la ville. Le projet « Mille arbres » du  Japonais Sou Fujimoto associé à l’architecte parisien Manal Rachdi de l’agence Oxo est une pyramide inversée garnie d’un milliers de feuillus. C’est en construction en ce moment, à deux pas du Palais des congrès au dessus du périf. 

7 Des ponts habités sur la Seine

Wpb8shulgnvpshils14z
Vincent CAllebaut Architectures

Avec les « Mille arbres », on commence à construire sur le périf. Mais le projet des Bridge Tower de Callebaut pour Paris 2050 est encore plus dingue. Ces ponts habités comme au Moyen-Age customiseraient les deux ponts du périphérique sur la Seine. Les tours (de 20 mètres de haut !) seraient alimentées en énergie grâce à des éoliennes et aux hydroliennes. On dit des projets de Callebaut qu’ils sont utopiques en occident mais simplement d’avant-garde en Asie. On espère vivre assez longtemps pour voir cette utopie-là…

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

En vidéo

Plus d'articles dans S'étonner

Partager 33 Linkedin white 23 Facebook white Twitter white Email white Plus white