7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 pépites dans les programmes des candidats

Décoder Par Slimane-Yann Ammor-Bihan 18 avril 2017

Uyqpvawfz7yrpuuzfiby
Laurent Ferriere / Hans Lucas / AFP
1 2 3 4 5 6 7

Fillon le sportif, Poutou l’égalitariste, Hamon l’ultra écolo, Cheminade le spationaute, Le Pen la verte, Mélenchon le francophone, Macron le découpeur… Quand on creuse dans leur programme, on découvre des pépites plus ou moins dures à avaler ! 

Tu sais quoi, il faut toujours lire les programmes des candidats. On sait jamais, ils pourraient les appliquer. Regarde même Hollande qui a fait tout le contraire de ce qu’il avait promis,  le type il a quand même fait le mariage pour tous et il va p’têt finir par fermer Fessenheim un de ces jours.

Et puis si t’es fan d’un des impétrants, ça pourrait te servir dans tes discussions prosélytes de connaître les trésors cachés de tes champions. Surtout si ton interlocuteur-trice a déjà décortiqué la prose des promesses. Sinon tu vas te retrouver comme la pauv’ Clémentine Autain qui bafouille devant l’Apathie, parce qu’elle n'a pas lu le chapitre 62 sur l’Alliance bolivarienne.

Mais la h’chouma, c’est pas pour toi. Grâce à ton z'ami Slim, tu vas enfin découvrir une Marine bleue blanche verte ou un Jean-Luc françafricain, tu vas approfondir la politique spatiale de Cheminade ou l’égalitarisme bien thug de Poutou. Ah, on a dit que c’était des pépites… mais si elles valent leur pesant de cacahouètes, on n’a pas précisé qu’elles étaient toutes faciles à avaler.

1 Cheminade in the moon

Lfjv8uk0hgivujosfs7q

Sur Mars, y a pas encore de banque centrale.

Parmi les petits candidats pittoresques, on est très déçu par le programme sans aspérités de Lassalle. Le projet du berger béarnais est aussi soporifique qu’un discours de son ex mentor et voisin François Bayrou. Le montagnard n’a plus de relief, quel comble ! Heureusement, Cheminade est là, fidèle à son poste depuis je ne sais plus combien de présidentielles, pour partager ses chroniques martiennes.

Sur son site Cheminade2017.fr, le candidat en colère consacre 49 501 signes à la conquête spatiale. Et attention, le type est carrément en orbite.

D’abord, il explique qu’il faut aller « au-delà de Gaïa pour être plus fidèles à nos origines, en servant une écologie humaine et non la régression organisée d’une « croissance verte ». Car il n’est pas d’issue qui ramène au passé, sinon la destruction de l’avenir. »

Bon. Ça c’est le premier étage de la fusée. Le gars a une idéologie pas vraiment écolo. Mais le reste n’est pas complètement WTF. Il semble maîtriser son sujet, et on est presque tenté de le suivre sur Mars après avoir construit des « cargos hypersoniques », industrialisé la lune et avant d’explorer les exoplanètes telluriques. Surtout une : «  La planète Kepler 22-b, identifiée à six cents années lumière de la Terre par le puissant télescope spatial installé sur la sonde Kepler, apparaît comme une candidate prometteuse (une année orbitale d’environ 290 jours, une température proche de 22°…) »

Oui, oui. C’est bien un programme présidentiel. Faut pas se moquer, si ça se trouve on ira là-bas un jour. Mais on le droit de flipper quand il détaille la fabrication du carburant qui sera extrait de la lune. Car on trouve en effet sur notre satellite «  de l’hélium-3, qui pourra devenir, associé au deutérium, une base pour la production d’énergie par la fusion thermonucléaire contrôlée, à bas coût, sans pollution et en quantités pratiquement illimitées. »

Au secours ! 

2 Verte Marine

Kx0vtfhoahvuxvq8bwmw

Tu savais que Marine Le Pen était écolo ? Non, mais faut lire son programme pour comprendre. Comme tout le monde, elle veut renforcer l’isolation de l’habitat " parce que l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas "(proposition 132). 

Mais elle veut aussi interdire le gaz de schiste et les OGM, développer massivement les énergies renouvelables (solaire, biogaz, bois), soutenir une filière française de l’hydrogène. C’est pas tout, sans aller jusqu’à devenir vegan, elle veut « Faire de la protection animale une priorité nationale. Défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable et en remplaçant le plus possible les expérimentations animales. Refuser le modèle des fermes-usines, du type « ferme des 1 000 vaches ». C’est beau comme du Bardot

Bon. On arrête là. Parce que tout en soutenant certaines énergies renouvelables. Marine Le Pen veut faire un moratoire sur l’éolien. Sans qu’on sache trop pourquoi. Pour protéger les zoiseaux ?  Parce que c’est moche ? A cause du bruit ?

Et puis il y a la proposition 134 qui casse carrément l’ambiance car elle a pour but de « maintenir, moderniser et sécuriser la filière nucléaire française, engager le Grand Carénage, et garder le contrôle de l’État sur EDF, en lui redonnant une véritable mission de service public. Refuser la fermeture de la centrale de Fessenheim ».

On se dit qu’elle va se rattraper avec la défense des paysans. Sauf que toute locavore qu’elle soit, la Marine n’a pas un mot sur le bio. Elle veut  juste « appliquer le patriotisme économique aux produits agricoles français ».

Quoi ? Mais non, j’ai pas dit que le vert Marine virait au vert-de-gris. 

3 Mélenchon, le francophone

Mjx55hh5l6ggkyvoofv4

Il n’y a pas que l’alliance bolivarienne dans le programme de Mélenchon ! Il faut lire le livret #25 de la France insoumise qui préconise de passer à la francophonie politique.

Face à, aux grandes oreilles de la NSA « qui emploie plusieurs milliers d’agents » dans des pays anglo-saxons, l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni – « pour lesquels les États-Unis sont une seconde patrie », les insoumis veulent que la francophonie devienne « un grand espace géopolitique ». L’alliance francophone sera « non alignée, à la fois souveraine et altermondialiste ». C'est beau comme du Tito. 

Faudra quand même demander aux Québécois, aux Suisses, aux Belges, aux Maliens, aux Sénégalais et à tous les autres s’ils sont d’accord pour rentrer dans ce machin. Mais on peut dire que les auteurs du livret ont bossé et regorgent d’idées.

Ils veulent développer un Erasmus francophone, exiger l’utilisation du français dans l’Union européenne (enfin si on n’opte pas pour le plan B) vu que les Anglais ne seront plus là et expérimenter « les  méthodes  d’intercompréhension  des  langues  latines ». A savoir : le catalan, l’espagnol, le français,  l’italien, le portugais et le roumain. Et les Bretons, ils vont encore l’avoir dans le baba alors ?

Et puis, last but not least, pardon, il faudra renforcer la loi Toubon. Autrement dit, plus d’anglicisme dans les pubs, les contrats et l’enseignement. Et dans les boites, on va sévir et « sanctionner  les  grandes  firmes  qui  imposent  illégalement  à  leur  personnel francophone, notamment d’encadrement, de travailler exclusivement en anglais ».

Bref, c’est de la francophonie punitive. Mais pas que. Le livret recommande aussi d’élargir l’offre de programmes et d’informations de RFI, de France 24 et de TV5 Monde, de mettre en place progressivement un visa privilégié pour les artistes et les chercheurs et les busine…  pardon « les acteurs économiques » francophones. Ça fait un peu langue bois quand même « acteur économique ». heu sorry

4 Le découpage de Macron

Zu2orfqeqp62aryyudtw

Hollande avait joué avec la carte de France en fabriquant des régions qu’il assemblait comme des Lego. Macron veut aller plus loin en bidouillant encore la carte. Dans son programme, il y a donc la suppression de 25 départements. Enfin je dis ça au pif, il veut en supprimer un quart, c’est dans son flyer broché qu’on m’a distribué sur un marché. Du coup, j’ai cherché sur le web, mais j’ai point trouvé le détail. J’en ai alors bêtement déduit qu’il souhaitait squeezer les départements ruraux dépeuplés, genre la Corrèze qui ont quand même donné deux présidents à la France.

Pas du tout. Son truc, j’ai retrouvé ça ici quand il s’est expliqué sur Sud radio-Public Sénat, c’est de simplifier le mille feuille administratif "dans les départements qui sont les plus urbanisés".

Ah. Concrètement, ça signifierait donc qu’on zappe le neuf-trois pour revenir à la Seine et Oise ? Avec Versailles comme préfecture ? C’est certain que ça va déstigmatiser Villiers-le-Bel. Pas certain pourtant que ce soit plus efficace. Il dit que « C'est un gain d'efficacité, ce sont des vraies économies ». On croirait du Hollande quand il nous vendait ses nouvelles régions.

Mais même s’il rassemble façon puzzle toute l’Ile de France, on n’arrive pas au quart. Alors ?

Alors, en fait il veut fusionner les départements et les métropoles régionales. : Aix-Marseille avec les Bouches-du-Rhône. Lille avec le Nord, Le neuf-trois avec le « Grand Paris » etc.

C’est pas totalement idiot. On ne sera plus habitant d’une cité de Saint-Denis ou de Stains mais Parisien. Sauf que je me demande si l’attachement au neuf-trois n’est pas aussi fort que l’appartenance à la Corrèze…

5 Pour Hamon, l’air est une personne

Fwfkr7rjpoxycyoljpfc

Et l’eau aussi est une personne. Et la biodiversité.... Même l'espace ! Il est très fort sur ce thème, Hamon. Et comme d’hab’, il emploie des mots compliqués : « Pour préserver la BIODIVERSITÉ (en capitale dans le texte), je créerai un Conservatoire des terres agricoles afin de rendre opposables les schémas d’aménagement et de protection de la nature. J’agirai pour enrayer l’artificialisation des sols et l’étalement urbain. Je développerai le biomimétisme. »  

OK. Si je décrypte le jargon, Hamon veut empêcher les villes de s’étendre et les paysans de bousiller le terroir. Mais quèsaco le biomimétisme ? J’ai fait des recherches et tout ce que j’ai compris, c’est que ça consiste à s’inspirer de la nature pour créer de nouvelles technos. Benoit si tu m’écoutes, please, pardon, explique tes mots compliqués dans ton programme. Oui, je sais, c’est trop tard.

Mais ce n’est pas là que je voulais en venir. Donc, disais-je, pour Hamon, l’air, et l’espace et l’eau et la biodiversité sont une personne. Une personne juridique, j’veux dire. C’est écrit noir sur blanc dans son pdf : « La France prendra une initiative internationale et proposera la création d’un OFFICE MONDIAL DES BIENS COMMUNS chargé de leur définir un statut juridique international : l’air, les eaux, l’espace et la biodiversité. ».

Ouais. Ça, c’est une idée. En Nouvelle Zélande, les Maoris ont obtenu qu’un fleuve soit doté d’une personnalité juridique. Petit Ben, il veut étendre le truc à toute la planète pour qu’on puisse protéger le Rhône des déchets chimiques et l’air du XIVe de la circulation paroxystique de la Place d’Alésia. C’est fort. C’est grand. On est bien d’accord. Ça devrait cartonner à la présidentielle de 2037.

6 Poutou veut payer les députés comme les ouvriers

Bkcsvgg39ibbfylhjan0

Puisqu’il n’y a pas d’immunité ouvrière, Philippe Poutou a un concept d’enfer pour aligner par le bas. C’est dans la page 37 de son PDF qu’il préconise une  indemnité  parlementaire « correspondant au salaire moyen d’un ouvrier ou d’un employé (actuellement 2300 euros brut par mois… alors qu’un député reçoit au total plus de 13  000 euros brut par mois – sans même parler des dérives de ce système, comme le rappelle avec force «l’affaire Fillon». » 

C’est pas con. Mais c’est pas tout. Si le député a un salaire de prolo, ne sera-t-il pas tenté d’arrondir ses fins de mois par des moyens inavouables mais constamment éprouvées depuis l’invention de la démocratie ? 

7 Avec Fillon, va y avoir du sport

Fmsielnl4ahoi45ayxuy

Bon, d’accord, je n’ai pas eu le temps de scanner tous les programmes. Mais à ma connaissance, c’est le seul candidat qui a pondu une telle tartine sur le sport

Notre pilote de course préféré a 15 propositions sur le sujet après avoir affirmé qu’il y avait 47 millions de pratiquants : il doit compter mes 10.000 pas quotidiens sur mon IPhone alors. Il ajoute qu’il y a 16,5 millions de licenciés – pas économiques hein ! – donc ça fait un paquet d’électeurs. 

Et il leur propose quoi ? « Une politique sportive ambitieuse, laquelle, tout en garantissant l’unité et la solidarité entre le sport amateur et le sport professionnel ». Et donc ? « 10% du temps scolaire en primaire et 14% dans le secondaire ». C’est le point 1. « Investir dans la préparation des athlètes et la construction des infrastructures sportives qui permettront de faire de Paris 2024 une réussite et un héritage pour les générations futures. ». C’est le point 8. « Autoriser les centres de formation des clubs sportifs professionnels à percevoir la taxe d’apprentissage ». C’est le point 14 et il est souligné en gras.

Le reste est beaucoup plus vague. Mais on retiendra (point 9) qu’il veut « Créer une Haute Autorité de l’intégrité sportive qui veillera scrupuleusement au respect de la règle, de l'arbitrage et de l'éthique pour un sport propre. ». 

Et on pourrait pas instituer la même « haute autorité » en politique ?

Allez bon vote ! 

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

En vidéo

Plus d'articles dans Décoder

Partager 35 Linkedin white 17 Facebook white Twitter white Email white Plus white