7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 raisons d’enfin se rendre à la Fête des Voisins

S'étonner Par Hervé Resse 18 mai 2017

Ey0xo4q3wlfewojwoa2q

Ce vendredi 19 mai,  sortez la vinasse et les (vieilles) chips, c'est "Immeubles en Fête" !

1 2 3 4 5 6 7

Les gâteaux apéros mous et le soda éventé ne vous font pas rêver ? Moi non plus. Mais ce vendredi 19 mai, nous serons tous de la partie.

Voilà bientôt 20 ans, l’idée naquit dans le cerveau d’un dénommé Atanase Périfan. 1999. A notre connaissance, c’était la première fois qu’un contemporain répondait au prénom d’Atanase, qui évoque au choix l’insulte ou quelque maladie. Est-ce là ce qui poussa notre homme à vouloir marquer de son empreinte la déjà longue histoire de l’humanisme sirupeux ? Egalement appelée "Immeubles en Fête", sponsorisée par les plus hautes institutions, cette maléfique célébration du "vivre ensemble" n’a depuis cessé de s’étendre.

Avec votre serviteur, vous étiez encore quelques-uns qui vaillamment résistiez à l’appel des merguez (carbonisées), des quiches lorraines trop sèches, des tartes aux abricots défraichis. Comme la musique qui marche au pas chez Brassens, le gobelet de mousseux ne vous regardait pas.

Mais cette année, de gré ou de force, est venu le temps de baisser la garde. Rendez-vous ! Et rendez-vous Y ! La fête des Voisins, elle passe aussi par toi !

1 Parce qu’après un bon rosé tiède, "ça va mieux" !

Qxe8t9qyxebv7waqeqdg

Regarde moi dans les yeux, sinon c'est 7 ans de malheur !

C’est l’antienne de cette fin de printemps, qui nous fera probablement l’été. ÇA VA MIEUX ! Il y a toujours six millions de chômeurs dans ce beau pays, mais en mars on en comptait 60 000 de moins, et donc ÇA VA MIEUX (lire aussi "7 indices qui montrent que, finalement, ça va vraiment mieux"). Manifs tous les jours, flics voués aux gémonies alors qu’on les vénérait hier, confusion extrême dans trois cerveaux sur quatre… Mais ÇA VA MIEUX ! Et rien ne saura MIEUX vous le confirmer qu’un pâle rosé de provenance incertaine, insuffisamment rafraîchi, acheté à l’hyper discount du quartier, servi dans un gobelet plastique. Eclusez-en trois ou quatre godets, et Hollande finit par avoir raison : quand on arrête, effectivement… CA VA MIEUX !

2 Parce que Muray est mort et le Festivisme a gagné

P3duizkrzcsbojp0jnap

Philippe Muray, auteur de Festivus Festivus.

tumblr

Vingt années durant, le génial écrivain Philippe Muray conceptualisa pour une poignée de lecteurs l’avènement d’Homo Festivus, révolution anthropologique majeure, marquée du sceau de la Fête permanente et obligatoire. Fête non plus comme moment de partage entre amis choisis, entre êtres civilisés partageant une passion commune. Mais Fête comme ordre moral imposé, Fête comme structure de surveillance et d’asservissement des esprits, à l’heure de la mondialisation et de la domination correcte. Intarissable sur ce sujet de la Fête comme oppression, Muray ironisait, ricanait... Mais Muray est mort, et Luchini a cessé de faire vivre ses textes sur scène. 

Le Festivisme partout triomphe : songez qu’après "Immeubles en Fête", vous aurez la Gay Pride, la Fête de la Musique, la Vegan Pride, la France championne d’Europe de foot, les Fêtes de fin d’année dans toutes les écoles de France et Navarre, une Techno Parade et les Fêtes de partis politiques à l’heure de la rentrée. Autant de malfaisances dont même l’état d’urgence ne nous préservera pas. Dans dix ans, plus personne ne saura qui était Philippe Muray, à l’exception des admirateurs du chanteur Bertrand Louis, qui lui a consacré un disque magnifique et malicieux, mais resté je le crains confidentiel. A leur santé, vous vous rendrez à Canossa, et toute honte bue, viderez votre premier mousseux.

3 Parce qu’elle a l’air sympa, la nouvelle voisine du troisième

Zemnveigd3ldi3lgqpju

Le saviez-vous ? Le quinoa est considéré comme une pseudo-céréale car il ne fait pas partie de la famille des graminées, mais de celle des betteraves et des épinards.

Sympa, et bobo en diable. Le tableau affiché dans l’entrée indique qu’elle viendra à la Fête (rappel du principe : chacun concocte un plat, et amène une ou deux boutanches) avec une salade au quinoa. Or, le quinoa, c’est comme Pétrus, ça vous dit quelque chose, mais n’y avez jamais goûté. C’est l’occasion ! Souvenez-vous toutefois que la bobophobie n’est plus de saison, que le second degré n’a plus trop la cote, et que le quinoa c’est bon pour ta Planète. Pensez aussi à éviter toute stratégie d’approche pouvant passer de près ou de loin, pour manœuvre de harcèlement. Relisez pour vous en convaincre, 7X7 pour les filles, et 7X7 pour les garçons.

4 Parce qu’on va enfin partager cette recette de cake aux olives

Thphdv6egqilmeytnq9d

MIAM.

Marmiton

Au rayon des calamités culinaires, le cake aux olives, auquel Madame Guillermon, (deuxième, escalier B) ajoute quant à elle quelques dés de jambon, occupe une place de choix. Sec. Insipide. « Etouffe-chrétien » eut résumé ma pauvre mère, en mode vegan ou pas. Sauf que le cake aux olives a cette vertu : on n’y revient pas. Récupérez donc la recette auprès de cette voisine, là, celle qui s’enquiquine à cent sous de l’heure à côté du cubi de gamay. Vous pourrez replacer le machin en entrée, aux premiers fâcheux qu’un sort funeste vous aura contraint d’inviter à dîner. Une chose est garantie, vous ne les reverrez plus.

5 Parce que toute l’Europe s’y met

V6p7q0hcobbchopy2wle

Si toute l'Europe se tape du mousseux éventé, alors allons-y !

Le Panurgisme n’est pas seulement local ou national. Il est Européen. Wikipédia nous apprend que "cet événement a maintenant dépassé les frontières de son pays d'origine, d'abord avec l'extension de la fête à la Belgique et 10 villes européennes pour l'édition 2003, puis avec l'organisation à partir de 2004 de la Journée européenne des voisins (European neighbours' day), qui se déroule dans plus de 150 villes d'Europe, et même au-delà avec le Canada, la Turquie et l'Azerbaïdjan". 

On peut avoir raison tout le temps contre une personne, mais jamais contre une telle armée de Moutons, fussent-ils non plus de Panurge, mais Moutons de Périfan. Tout comme un mensonge répété mille fois finira par passer pour vérité, un méfait qu’on applique à tous finit par devenir bénédiction. Je ne sais si Atanase (ça commence comme Attila, ça finit comme « gros naze », c’est presque un aveu !) se découvrira un jour un destin politique. Mais il a plus fait pour l’uniformisation de l’Europe qu’une armada de technocrates et de commissaires chargés au Yo-Boa.

6 Parce qu’un bon voisin vous prêtera sa perceuse

Jtc4olcdbu07bkpkqfbp

TROP, c'est TROP.

Ne dites pas non, vous associiez jusqu’ici l’idée de voisinage à celle d’un cauchemar permanent, peuplé de mauvais coucheurs, de clébards hurleurs, de fils de voisins rappeurs, de voisine du dessus névrosée passant l’aspirateur à six du mat’ en talons aiguille, et de fêtards apocalyptiques qui font tourner les serviettes comme des petites girouettes. Mais, aujourd’hui, le voisin se porte aussi comme tout le reste : éthique ! Responsable ! Solidaire ! Citoyen ! Alternatif ! Durable ! 

Les sites pullulent : Voisins-solidaires.frAllo-voisins.com… Nous n’avons pas encore trouvé allo-voisins-echangistes.net, mais sur certains sites spécialisés, la rubrique existe déjà. Le voisin moderne te prête sa perceuse ou te loue sa femme, ou plutôt l’inverse, et se sent concerné par le coût carbone de la soirée festive qui se tiendra ce vendredi 19. Parce qu’il vous aura vu reprendre une part de cake aux olives (lire point 4) qu’il n’aura donc pas à finir le lendemain, la prochaine fois, il vous tiendra peut-être la porte de l’ascenseur au lieu de la refermer fissa comme s'il ne vous avait pas vu arriver. La convivialité, c’est comme tout, il faut savoir y mettre le prix.

7 Parce que 2017 approche, pas le moment de se faire balancer par un corbeau.

Pc0yroyfdnt1o9xfd2mf

"Les Braves gens n’aiment pas que, l’on suive un autre route qu’eux." De tous les vers de Brassens, c’est l’un des plus définitifs, des plus éternels, des plus indémodables. Les Braves gens ne comprennent pas que vous puissiez désirer rester chez vous, quand tous les autres se retrouvent dans le hall de l’immeuble encerclant trois tables recouvertes d’une toile cirée ou d’un papier crépon. Les Braves gens n’entendront jamais que vous regardiez cette "convivialité" d’un œil suspect, ou que vous haïssiez cette injonction du "Vivre Ensemble", qui n’est qu’une épouvantable ineptie.Vu que ce qu’il faudrait, c’est ETRE ensemble, EXISTER, et non se SUPPORTER, faute de mieux, mais on ne nous demande pas notre avis. Or si le Brave Gens n’aime pas que, il s’apprête aussi à voter l’an prochain pour on ne sait trop qui. Et en ces temps incertains, on évitera de se faire remarquer par une absence trop visible. Allez donc savoir qui sera aux commandes du Ministère de la Proximité et du Vivre Ensemble à Tout Prix ? Déjà que l’actuel gouvernement a ouvert un site de "signalement" qui incite vaguement à la délation… Rentrez dans le rang, qu’on ne voie qu’une tête. Et que vive la Fête !

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

En vidéo

Plus d'articles dans S'étonner

Partager 9 Linkedin white 29 Facebook white Twitter white Email white Plus white