7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

Dis moi comment tu couches, je te dirai pour qui tu votes

S'étonner Par Tirésias Onannis 19 avril 2017

Jcxawcakiayxgaweyp2g
Wyylde
1 2 3 4 5 6 7

En matière de sexe, les extrêmes se rejoignent par les deux bouts. C’est bien chez les électeurs de Mélenchon et de Le Pen qu’on est le plus débridé.

C’est la grosse enquête. Celle qu’on attendait. Qui est coincé du cul et qui est ouvert à tous vents ? Peut-on coucher avec un électeur de Marine sans se renier ? Et si on vote FN, on a envie de faire des galipettes avec des musulman(e)s ? Et les gays, ils penchent de quel côté ? Quand on vote Macron, on fricote à droite et à gauche ? L’éjac faciale, c’est de droite ? Et l’anulingus c’est de gauche ?

Le site libertin et d’échangisme Wyylde (comme Oscar en plus sauvage) a demandé une étude à l’Ifop sur tous ces thèmes qui nous tourmentent. Et les sondeurs n’ont pas bâclé le travail : des dizaines de questions ont été posées en ligne à un échantillon représentatif de 4 000 personnes. Pas moins. 

Les résultats sobrement titrés « Du plumard à l’isoloir » sont assez excitants... Mais jugez-en ! 

1 Les macronistes sont plus open sur l’amour

Il3kfxsobt6t3fkwlkuh
​​Capture écran le petit journal

On s’en doutait : les extrêmes sont très clivants. 62 % des Français refusent de se mettre en couple avec un électeur d’extrême droite (et 52 % avec quelqu’un d’extrême gauche). On en a même fait une (excellente) pièce de théâtre : Politiquement correct où un militant FN et une sympathisante socialiste tombent amoureux (et ça se passe mal).

En fait, on est très normé dans les couples : 70 % des personnes interrogées ont strictement le même positionnement idéologique que leur conjoint. Il n’y a que les électeurs de centre gauche (62 %) et de centre droit (59 %) qui sont plus ouverts. Ils ratissent large. Comme Emmanuel Macron.

Les gauchistes sont les moins open et ils n’envisagent pas dans leur très grande majorité (à 88 %)  de se mettre en couple avec quelqu’un qui ne partage pas leurs valeurs. Tandis que seuls 59 % des électeurs FN sont sur cette position intransigeante (mais le problème c’est qu’on ne veut pas d’eux). D’ailleurs, les Français d’extrême droite ont des opinions tranchées mais peu de tabous sexuels et on verra qu’ils sont ouverts aux expériences les plus radicales. 

2 Mais les centristes sont plus coincés niveau sexe

Ils sucent moins que les autres (bon y en a quand même sept sur dix qui le font), il sont moins portés sur la sodomie (45 % l’ont cependant déjà testée) et l’anulingus (35 % de pratiquants). Ils ne couchent pas non plus le premier soir (seuls 40 % le font) et ne se réveillent quasiment jamais en se demandant qui dort à côté (y a que 6 % des centre droit à qui c’est arrivé). En fait, ils sont encore plus tradi que les électeurs de droite…

3 Les gauchistes sont des bêtes de sexe

Hjya4o3rbevng2b6s0rp

A côté des peines à jouir centristes, les extrêmes gauchistes paraissent carrément obsédés. Ils sont en tête de la plupart des pratiques border line. 47 % aiment la fessée, 45 % ont déjà testé des pratiques SM, 86 % lèchent les parties génitales, 63 % pratiquent l’éjaculation buccale. Et 47 % la faciale. La sodomie n’a aucun secret pour les deux tiers des électeurs de Mélenchon. Et un sur trois a déjà couché avec quelqu’un dont il (elle) ignorait le prénom. Ça c’est moyen quand on a des valeurs.

Sinon, les valeurs de partage sont elles plutôt bien partagées puisque 37 % des Français d’extrême gauche ont déjà eu des plan à 3 (deux fois plus que les électeurs FN, quatre fois plus que les centristes). Et 23  % ont pratiqué l’échangisme. « Ils n’ont pas le même rapport à la propriété, ils sont moins chevillés à leur partenaire », commente-t-on chez Wyylde. Alors que la culture du troc n’atteint que 6 à 8 % des centristes, 9 % des électeurs de gauche ou de droite et 12 % des fans de Marine…  

4 Et les électeurs FN aiment la culture porn

Wfddelwbysxaew2tugqu

Ariane Carera de Luxor, actrice X et candidate FN aux municipales. 

facebook

Ils sont plus jeunes, moins diplômés, souvent moins sensibilisés au féminisme mais éduqués par YouPorn… ce sont les électeurs FN (et surtout les électrices à 20 %) qui sont adeptes de la biffle. C’est la seule pratique sexuelle avec l’éjaculation faciale (à 33 %) où elles se positionnent en tête. On ne sait pas cependant si elles apprécient… Mais l’Ifop précise qu’elles «  y perçoivent moins que les autres la violence symbolique et la posture de domination masculine qui peuvent être associées. »

Sinon, les partisans de Marine talonnent les électeurs de Poutou et de Mélenchon sur toutes les expérimentations coquines : de l’éjaculation buccale aux rapports sans lendemain en passant par les jeux SM et la fessée. 

Après tout, aux municipales de 2014, l'actrice X Ariane Carera de Luxor (103 films au compteur), s'était bien présentée en sixième position sur la liste du Rassemblement bleu Marine (RBM) à Bessan (Hérault).  "On est en démocratie !" avait clamé Stéphane Revuelta qui dirigeait la liste.  Malgré ce positionnement osé, la liste n'avait que  fait que 14, 66 % et avait été contrainte de se retirer, si je puis dire, au second tour.  

5 Les gays préfèrent Macron (mais pas les lesbiennes)

Les centristes semblent avoir une vie sexuelle plus plan plan que la moyenne (mais peut être aussi plus romantique…). Ils ne sont pas pour autant complètement dans la norme. 16 % des électeurs de Macron ont déjà eu une expérience homosexuelle (le double de ceux de Fillon). Commentaire de l’Ifop : «  Ce sur-vote Macron chez les hommes s’étant déjà adonnés à une expérience homosexuelle s'explique sans doute par le fait que ce genre d'expérience est plus admise/répandue dans les catégories de la population les plus attirées par le candidat d'En Marche (ex : CSP+, revenus aisés, diplômés du supérieur, chef d'entreprise...) ». Certes mais c’est pas tout. Le couple de Brigitte et d’Emmanuel totalement atypique et transgressif attire aussi probablement la communauté LGBT. Mais pas tout le monde. 14 % des électrices de Mélenchon ont une expérience lesbienne… et 12 % des électrices du FN.  Sur ce créneau, Macron est bon dernier ex-aequo avec Fillon à 9 %. 

6 La position préférée de l’extrême droite

Devinez quoi, c’est la levrette : 84 % l’ont pratiquée. C’est le record même si les autres ne sont pas très loin (77 % pour les fillonistes). En revanche, l’Andromaque ne séduit pas les foules : seuls 42 % des Français (mais 63 % des « gauchistes ») sont des adeptes de cette posture où la femme domine. Ceci expliquant cela ? Moi je dis qu’ils ne savent pas ce qu’ils perdent. 

7 Et l’amour tarifé dans tout ça ?

Devenez qui le pratique le plus… encore les électeurs d’extrême gauche qui n’en ratent décidemment pas une, même si leur camp condamne ces pratiques. 22 % ont déjà eu un rapport sexuel pour de l’argent ou un service. Seuls 9 % des  électeurs de droite ou de gauche l’ont fait… ou l’avouent. 

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

En vidéo

Plus d'articles dans S'étonner

Partager 88 Linkedin white 115 Facebook white Twitter white Email white Plus white