7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 écrivaines à mettre au programme de terminale littéraire

Découvrir Par Elise Thiebaut 13 mai 2016

Uw2glzejk5h2vtupvngo
wikimedia commons
1 2 3 4 5 6 7

Les femmes aussi savent écrire. Mais ne comptez pas sur les programmes de l'Education nationale vous dire qui sont ces auteures géniales… Alors faites confiance à 7x7.

« Pour donner leur place aux femmes dans les programmes de littérature du bacL », c'est le titre de la pétition lancée par une professeure de français, Françoise Cahen. Adressée à la ministre de l'Education nationale, elle a été entendue, et Najat Vallaud-Belkacem a assuré que les femmes seraient désormais prévues au programme du bac L.  

Pour l'aider, voici 7 premières pistes.

1 Simone de Beauvoir est-elle devenue la femme que vous croyez ?

Raea44otknt5kotpehvr

Simone de Beauvoir était professeure de philosophie aussi. Mais son oeuvre n'est pas étudiée au bac littéraire.

Wikimedia Commons - MILNER MOSHE

Cela vous surprendra peut-être mais la grande Simone (1908-1986) n'est pas seulement l'auteure de la célèbre punchline « On ne naît pas femme, on le devient » qui a plongé des générations d'ados dans la perplexité, et qu'on nous sert à toutes les sauces dès qu'il est vaguement question d'égalité des sexes. Son œuvre romanesque, philosophique, comme ses mémoires ont révolutionné la littérature et la vie des femmes, dont elle a pour la première fois décrit la condition dans Le Deuxième Sexe - le livre de référence du féminisme contemporain. 

On connaît moins ses romans, pourtant captivants : L'Invitée, Les Mandarins (Prix Goncourt 1954), Tous les hommes sont mortels, ou Une Mort très douce. Son autobiographie en plusieurs tomes commence avec Les Mémoires d'une jeune fille rangée et se termine avec Tout compte fait et La Cérémonie des Adieux écrite après la mort de son compagnon de vie le philosophe Jean-Paul Sartre, avec qui elle eut une relation libre et non-exclusive. 

Même si sa vision des femmes et du féminisme ont été depuis remises en question (lire notamment le livre de Marie-Jo Bonnet paru en 2015 chez Albin-Michel Simone de Beauvoir et les femmes), son apport à la littérature et à la pensée du XXe siècle reste essentiel, même si elle disposait, selon toute probabilité, d'un vagin et non un pénis.

2 Madame de La Fayette donne des boutons à Nicolas Sarkozy

Cdd4qwrzg197szvrad1s

Madame de La Fayette n'avait pas la folie du shopping, contrairement aux Galeries du même nom. 

WIKIMEDIA COMMONS

Son plus grand succès, La Princesse de Clèves, a inspiré Balzac et Cocteau… mais pas Nicolas Sarkozy. En 2006, le candidat à la présidentielle avait ironisé sur la présence de ce classique au programme de l'oral du concours d'attaché d'administration (soit dit en passant, enfin un examen où l'on interroge les candidats sur des œuvres écrites par des femmes…), laissant entendre que La Princesse de Clèves ne pouvait pas intéresser une « guichetière » et s'attirant ainsi les foudres des politiques de droite comme de gauche. Alors pendant le mouvement des enseignant.e.s chercheur.e.s, entre 2007 et 2009, des lectures marathons de l'ouvrage étaient organisées dans la rue. 

Un symbole, La Princesse de Clèves en était déjà un en son temps : il a marqué la naissance du «roman moderne », en laissant entrevoir au lecteur l'intimité de ses personnages et leurs introspections, racontant les passions de Mlle de Chartres, mariée au Prince de Clèves tout en aimant secrètement le duc de Nemours. 

Dame d'honneur de la reine Anne d'Autriche à la Cour – où elle reçoit une éducation littéraire, grande amie de la marquise de Sévigné et de La Rochefoucauld, habituée des salons en vogue, Marie-Madeleine Pioche de La Vergne (1634-1693) était non seulement comtesse de La Fayette, mais aussi une grande femme de lettres. On l'attend de pied ferme au programme des années qui viennent (et pas celui de la présidentielle).

3 George Sand, la femme de lettres en recevait de belles

Jnjyxihjsv2ovjanrhno

Non, il n'y a pas de "s" au George de George Sand. 

WIKIMEDIA COMMONS

Sur un malentendu, en voilà une qui aurait pu se faire une petite place dans le programme du bac L avec son pseudonyme masculin. Raté. Amandine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant (1804-1876), était pourtant la seule écrivaine de son siècle dont les critiques parlaient au masculin et qui n'était pas classée parmi les « femmes auteurs » (souvent méprisées) mais parmi les « auteurs », au même titre qu'un Victor Hugo, avec qui elle entretenait d'ailleurs une relation épistolaire.

Écrivaine prolifique avec quelque 70 romans à son actif, George Sand était aussi très engagée. Elle prenait la défense des femmes, prônait la passion, fustigeait le mariage et luttait contre les préjugés d'une société qu'elle jugeait conservatrice… Le tout au XIXe siècle !

"Elle a du génie et mène une de ces existences exceptionnelles que l'on ne saurait juger comme les existences ordinaires", disait d'elle Balzac. Elle sut faire naître l'amour autant que l'estime. Alfred de Musset, très étudié à l'école, lui écrivit une lettre qui restera dans les annales du cryptage érotique. Mais l'œuvre de George Sand, qui l'inspira, n'a toujours pas droit aux annales du bac L.  

4 Marie N'Diaye ou la puissance des femmes

X5qmzj1r9vin77celyhw
WIKIMEDIA COMMONS-Photo prise par son fils

Née d'un père sénégalais et d'une mère française, elle a publié son premier roman à 17 ans, en 1985 : Quant au riche avenir... La puissance de sa prose était déjà prometteuse, et la suite de sa carrière n'a pas déçu. Une écriture exigeante, profonde et attachante qui trace un sillon original dans l'histoire des femmes, de la littérature, de l'identité. 

En 2007, elle est partie vivre à Berlin avec Jean-Yves Cendray, lui aussi écrivain, et leurs trois enfants, parce qu'elle ne supportait pas de vivre sous le règne de Sarkozy. Ses déclarations d'alors ont fait scandale : « Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité… Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux.» Marie N'Diaye se défend pourtant d'être une écrivaine engagée, et son œuvre qui cultive l'ambivalence lui vaut de recevoir en 2009 le prix Goncourt pour Trois Femmes puissantes, après avoir reçu, en 2001 le Prix Fémina pour Rosie Carpe

Indice de baccalauréatitude : sa pièce de théâtre Papa doit manger est entrée au répertoire de la Comédie-Française. Elle est la seule dramaturge femme a avoir eu cet honneur de son vivant.

5 Colette ne fut pas immortelle, ses livres sont trop mortels

Rzvzq9f8pjacrb0wt3zd

Colette habitait place Colette, qui ne portait alors pas son nom. 

WIKIMEDIA COMMONS

Non ! Colette n'est pas un magasin hype. C'est même le contraire : au lieu de vous appauvrir inutilement, la lecture de n'importe quel roman, reportage, essai ou mémoire de Colette (1873-1954) vous enrichira pour toujours. Parce qu'elle fut aussi mime et actrice, et que son premier mari signa les premiers livres qu'elle avait écrits (la série Claudine), on aurait tort de ne pas la la prendre pour une femme de lettres de premier plan. Un style magnifique, une capacité de jouissance et une liberté de pensée hors du commun font de Colette une écrivaine française qui compte. 

Deuxième femme à entrer à l'Académie Goncourt en 1945 (la première est Judith Gautier, que tout le monde a oubliée), elle fut la première de son sexe à la présider de 1949 à 1954. Parce qu'elle était libre de mœurs et de mouvement, et qu'aucun drame ne vint punir cette folie, l'Eglise lui refusa des funérailles religieuses. En revanche, Colette fut la première femme à laquelle la République accorda des funérailles nationales. L'Education nationale a mal compris le concept et propose maintenant un enterrement de première classe à son œuvre. Que vous ayez ou non votre bac, procurez-vous au plus tôt ses œuvres complètes (chez Bouquins, par exemple). Vous passerez un été merveilleux.

6 Virginie Despentes fait la nique à Balzac

N4vpyhizhezhpizfxo6y

Virginie Despentes est la Balzac du XXIe siècle. Mais personne ne le sait.

WIKIMEDIA COMMONS

Porno ou pas porno ? C'est la question que posait l'adaptation cinématographique de Baise-moi, son premier roman, que Virginie Despentes  (1969-) a elle-même réalisé. Peut-être que cet ouvrage, refusé par neuf éditeurs avant d'être finalement publié, n'est pas le meilleur choix pour l'Education nationale. Encore que. Quoi qu'il en soit, ensuite, Les Jolies Choses, un remake grunge des Illusions perdues, de Balzac, a reçu le prix de Flore 1998. Si ça c'est pas de la littérature… Et quelques années plus tard, son essai autobiographique, King Kong Théorie, a été présenté comme un manifeste pour un nouveau féminisme. Puis, en 2010, Apocalypse bébé a obtenu le prix Renaudot en 2010. En vingt-trois ans, Virginie Despentes a fait du chemin, et aujourd'hui, elle clôt un roman fleuve en trois volumes, Vernon Subutex

Mais de la première à la dernière, ses œuvres sont aussi provocantes que propices à de profondes réflexions sociétales, notamment sur la marginalité, la jeunesse ou la sexualité. Son style, qui use d'une forme d'oralité crue, a fait de cette romancière et réalisatrice une icône d'une forme de littérature trash. 

Trop trash pour le bac ? Faut pas pousser, même l'académie Goncourt l'a invitée comme membre du jury. Au moins, avec Despentes, les futurs bacheliers ne pourront pas dire que ça ne leur parle pas. Et de fille en aiguille, on pourra les emmener à Balzac. Kolossale finesse éducative!

7 Marguerite Duras, forcément

Knwbzb11indgbf0q8jf9

Sublime, forcément sublime

WIKIMEDIA COMMONS

Souvent imitée, jamais égalée, Marguerite Duras (1914-1996) est une auteure majeure de la littérature française. Par sa façon de bousculer les codes et les conventions, d'explorer et de révéler la sensualité et la liberté dans son œuvre, elle a suscité et suscite encore fascination, critiques et passion. Engagée dans la Résistance, elle est aussi aux côtés des étudiants en 1968 et du mouvement féministe. 

Révélée en 1950 avec Un barrage contre le Pacifique, elle est alors une figure du Nouveau Roman. Elle écrit pour le théâtre, le cinéma, comme le scénario du film Hiroshima, mon amour, réalisé par Alain Resnais en 1959, qui lui vaut d'être nommée aux 33e Oscars pour le scénario original. En 1984, elle reçoit le prix Goncourt pour L'Amant, qui rencontre un immense succès et sera adapté au cinéma par Jean-Jacques Annaud. Marguerite Duras au lycée ? Au moins son personnage principal dans L'Amant a-t-il l'âge des futurs bacheliers...

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

En vidéo

Plus d'articles dans Découvrir

Partager Linkedin white 92 Facebook white Twitter white Email white Plus white